Pretty Deadly vol. 1: The Shrike

Le pitch : Western spaghettigo-mystique.

L’avis : Pretty Deadly a beaucoup en commun avec East of West : le décor et les codes du western, la mort humanisée et amoureuse et un scénario peu explicite qui laisse le lecteur dans le doute. La grosse différence, c’est que Hickman avait réussi à conclure le premier tome sur une note satisfaisante et un début de compréhension de l’intrigue globale. DeConnick, elle, ne nous fait pas ce plaisir. Elle laisse le lecteur avec bien trop de questions sur la nature des personnages, leurs motivations et sur l’objet même de la série. Cela donne une histoire bien écrite mais obscure et peu gratifiante. C’est fort dommage, d’autant que la partie graphique est remarquable. Emma Rios a un superbe coup de crayon qu’elle met au service d’une narration fluide avec des mises en pages recherchées. Rien que pour elle, l’expérience Pretty Deadly mérite d’être vécue. De là à signer pour la suite, peut-être pas.

Pour voir : click
Pour acheter : click

Hellboy in Hell vol. 1: The Descent

Le pitch : Retour en enfer pour Hellboy, là où il est né et où il est attendu.

L’avis : Mike Mignola reprend le contrôle total du personnage qui a fait son succès. Sans surprise, Mignola fait du Mignola. On retrouve ses atmosphères lugubres et ésotériques, ainsi que sa narration par petites touches, pas toujours très claire mais si caractéristique, avec bien-sûr moult baston. L’histoire elle-même n’est pas d’une grande densité, mais on apprend tout de même quelques éléments nouveaux sur les origines de Hellboy, qui semble traverser tout ça avec une étonnante nonchalance. Côté dessin, j’étais resté sur une mauvais impression des quelques pages concluant le tome précédent et sensées nous mettre en appétit pour le retour de Mignola aux manettes. L’impression fut vite dissipée et je considère même que c’est ce qu’il a fait de meilleur. Il est au sommet de son art, dans son style si particulier. Rien que pour le dessin, ça vaut le coup de suivre Hellboy jusqu’en enfer.

Pour voir : click
Pour acheter : en VO ou en VF