The Fade Out vol. 3: Act Three

Le pitch : Charlie, bien décidé à aller jusqu’au bout de l’élucidation du meurtre de Val, va le payer cher.

L’avis : Troisième et dernier acte de ce qui s’avère être une des meilleures production du tandem Brubaker/Philips. Ce chapitre est dense, mêlant flash-back sur la relation entre Charlie et Val, action dramatique (dans tous les sens du terme) et final plein d’amertume, le tout extrêmement bien orchestré. L’énigme du meurtre est résolue, mais la satisfaction ne vient pas tant de la levée du suspense que de la manière avec laquelle c’est fait. Les personnages, Charlie en tête, sont vraiment au coeur de l’écriture et c’est difficile de ne pas avoir mal pour eux. Du très, très bon polar noir, donc, à déguster avec un grand verre de whisky sec.

Pour voir : click
Pour acheter : click

The Fade Out vol. 2: Act Two

Le pitch : Hollywood, toujours plus noir.

L’avis : Après une entame très réussie, Brubaker et Philips lèvent doucement les coins du mystère entourant le meurtre qui a fait le point de départ de la série. Très doucement, en fait, le mystère restant entier pour l’instant. Le gros du récit consiste surtout à développer nombre d’intrigues individuelles qui s’entremêlent, ce qui donne une galerie de personnages riche et bien construite. Tout ça sent la narration bien maîtrisée à plein nez, tout en préparant le troisième et dernier acte de cette sombre tragédie qui a toutes les chances de mal se terminer. Bref, de la très bonne came pour tout amateur de récits noirs. Vivement la conclusion !

Pour voir : click
Pour acheter : click