After The Cape: How Far To Fall

La déchéance d’un super-héros alcoolique, incapable de regarder en face son incapacité à lutter contre la dépendance, voilà ce que vous propose ce comics. Un peu pathétique, notre héros, et c’est avec une certaine tristesse qu’on assiste aux évènements qui lui feront perdre sa famille, ses amis et son statut de héros. Clairement, After the Cape est une première œuvre, même si elle a bénéficié de l’aide du vétéran Jim Valentino pour le scénario. Au final, c’est une histoire plutôt bien réalisée, même si j’aurais préféré que la fin n’ait pas été écrite pour ménager une suite (en cours de parution d’ailleurs). Niveau dessin, Marco Rudy expérimente beaucoup dans un style au contraste super marqué (Pensez Brian M. Bendis à ses débuts ou encore Sin City, mais dans un style réaliste). Il y a des moments très réussis et d’autres assez confus. Ce qui est surtout dommage, c’est que les 11 dernières pages ont été prises en charge par un remplaçant de dernière minute, dont le dessin fleure bon l’amateurisme. Bref, une première œuvre vraiment intéressante, mais mal finie.

Pour voir : click
Pour acheter : click

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>