Age of Bronze vol. 3A: Betrayal Part 1

L’histoire : Les dieux ayant enfin tourné les vents dans un sens favorable, Agamemnon mène son énorme flotte vers Troie. L’armée pose pied sur l’ile de Tenedos, vite conquise, qui servira de base avancée. Du côté troyen, Priam et les siens se préparent à l’attaque. Hektor compte bien tout faire pour éviter la guerre. Certains parmi les rois grecs partagent cette volonté et une ambassade est envoyée dans la cité pour tenter une dernière conciliation : qu’Hélène leur soit rendue et le pire sera évité.

L’avis : Eric Shanower continue de nous raconter avec maestria la guerre de Troie, où tout du moins pour l’instant sa préparation. Tout est dépeint avec un sens du détail impressionnant. Il faut dire que Shanower se base sur une montagne de références bibliographiques pour rendre compte au plus juste de ce qui relève à la fois de la mythologie et de la réalité historique de cette période de l’antiquité. L’influence des dieux et des oracles est belle et bien là, mais les liens politiques et diplomatiques qui lient les rois entre eux aussi. Par exemple, dans le tome précédent, Agamemnon finit par consentir au sacrifice de sa fille Iphigénie, autant pour satisfaire les dieux qui l’exigent que pour maintenir sa place de roi des rois. Tout ça fait une histoire riche et envoutante, d’autant plus que Shanower sait rendre ses personnages très humains. Le scénariste est également un dessinateur exceptionnel, est-il besoin de le préciser. Dans un style ultra-réaliste et avec un sens du détail fabuleux, Shanower nous sert un vrai régal pour les yeux. J’aurais juré voir dans son sens de l’anatomie et des postures les traces d’une formation classique, mais ce n’est pas le cas apparemment. En tout cas, on sens que chaque planche est travaillée jusqu’au moindre détail. Si je n’accorde qu’un A à ce tome, sans pousser jusqu’au A+, c’est uniquement parce qu’il s’agit d’un tome de transition, peut-être un peu moins intense que le précédent. Mais que l’on ne s’y trompe pas, Age of Bronze est un chef d’œuvre en construction. Sept tomes sont prévus, et tout ce que j’espère, c’est qu’Eric Shanower terminera la tâche qu’il s’est fixée. Etant donné le niveau d’excellence visé, ça prend du temps, forcément. Quatre ans entre le tome 1 et le tome 2, deux ans pour le tome 3. Si le rythme est maintenu, on en a encore pour douze ans avant d’avoir tout en main. C’est long, mais ça en vaut la peine. Et puis de toute façon, on connait déjà la fin.

Pour voir : click
Pour acheter : click

Une réflexion au sujet de « Age of Bronze vol. 3A: Betrayal Part 1 »

  1. La découverte de la traduction en français de cette excellente série m’a permis de relire les trois premiers tomes avec délice.
    Autant j’avais eu du mal sur la version originale à cause de la langue et de l’aspect très bavard du texte, autant en français j’ai pris un réel plaisir à (re)lire ce petit chef d’oeuvre. Je conseille donc vivement au francophone la traduction qui est de très bonne qualité.
    J’attends la suite avec impatience (plus qu’un an…)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>