B.P.R.D.: 1948

Le pitch : Bruttenholm et ses hommes partent dans le désert enquêter sur de redoutables monstres apparus suite à des essais atomiques.

L’avis : Après 1946 et 1947, Mike Mignola continue de nous présenter les premières années du B.P.R.D. L’intrigue principale qui tourne autour de l’origine des monstres et du meilleur moyen de s’en débarrasser n’a qu’un intérêt limité. En revanche, c’est l’occasion pour Mignola de développer ses personnages. Bruttenholm rencontre un amour qui lui file entre les doigts. Anders affronte comme il peut les sœurs vampires qui l’habitent. Son comportement génère malaise puis colère chez les autres soldats du B.P.R.D. Quand à Hellboy enfant, il souffre de ne pas être un petit garçon comme les autres. Tout ça donne quelques scènes d’une grande justesse, servis par des personnages bien étoffés et très humains. John Arcudi fait merveille dans ce registre, comme d’habitude. Côté dessin, Max Fiumara reprend les personnages à sa façon et livre une très belle prestation de bout en bout. En plus, ses croquis préparatoires dans la section bonus de l’ouvrage sont de toute beauté. Bref, du très bon B.P.R.D.. J’enchaine d’ailleurs immédiatement avec la suite qui – surprise ! – ne s’intitule pas 1949. Chronique à venir d’ici quelques jours.

Pour voir : click
Pour acheter : click

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>