B.P.R.D.: Vampire

Le pitch : Simon Anders décide d’affronter de façon frontale les vampires à l’origine de ses tourments.

L’avis : Vampire est la suite directe de B.P.R.D.: 1948. D’ailleurs, il se déroule également en 48. Mais s’il est intitulé Vampire, au singulier, plutôt que 1949, ce n’est pas tant pour une question de date que parce que l’histoire est totalement centrée sur Anders. Pour raconter cette histoire, Mignola retrouve ceux qui l’avaient commencée avec lui dans l’opus 1947, j’ai nommé les frères Bá et Moon. Leur implication est même plus importante puisqu’ils cosignent le scénario avec Mignola. Merveilleux, me direz-vous ! Oui, mais non. Si l’intrigue est bien accrocheuse au départ, elle manque vite d’un réel souffle. Surtout, ce qui est le plus décevant, c’est que le dessin de Gabriel Bá devient de plus en plus brut, voire brouillon par instant, bien loin de l’élégance et de la fluidité auxquelles il nous a habitué. Soyons clair, du « mauvais » Gabriel Bá reste du bon dessin, mais c’est une relative déception. Donc, au final, j’ai été assez peu convaincu par cet épisode. Il n’empêche que je serai de la partie pour la suite, quand elle viendra, histoire de voir quelle est la destinée du soldat Anders et quelle conséquence cette histoire aura pour Bruttenholm et son B.P.R.D.

Pour voir : click
Pour acheter : click

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>