B.P.R.D. Hell on Earth vol. 1: New World

Le pitch : Après leur victoire sur les monstres grenouilles et maintenant sous la tutelle des Nations Unies, le B.P.R.D. affronte une nouvelle menace.

L’avis : Le dernier tome de B.P.R.D. a conclu ce que Mignola décrit comme le premier (gros) volume de la série. Exit la menace grenouille et en avant vers un nouvel horizon qui pourrait bien être l’apocalypse sur terre. La série se voit donc affublé d’un titre rallongé et se déclinera maintenant comme une série de mini-série (plus de numérotation continue, donc). Tout cela ressemble plus à un coup marketing qu’autre chose, car ne pensez pas qu’il s’agisse d’un reboot accueillant pour les nouveaux lecteurs.

En effet, l’histoire fait intensément référence à ce qui a précédé. On peut même dire que le scénario consiste à remettre sur le devant de la scène tout un ensemble d’intrigues qui étaient devenues secondaires. Et, franchement, c’est une très bonne chose, car ces intrigues sont toutes centrées sur les personnages. Après les bastons à grande échelle des derniers tomes, B.P.R.D. revient aux fondamentaux qui ont fait son succès : de l’horreur fantastique qui fait la part belle à la psychologie de ses personnages. Johann et son corps perdu, Tanya et ses motivations insondables, la relation tendue entre Abe et Devon, plus un nouveau personnage (le gars de l’O.N.U.) et un revenant dont j’attendais le retour avec impatience (non, ce n’est pas Hellboy). Chacun a ses moments et Arcudi s’avère une fois encore un maître de la narration en jonglant avec les différentes intrigues. Beaucoup de psychologie, donc, mais l’action et les gros monstres ne sont pas oubliés. A noter une scène de course poursuite en bagnole super efficace. Là encore, Arcudi excelle, toujours admirablement servi par Guy Davis.

Bref, vous l’aurez compris, B.P.R.D. ne faiblit pas d’un iota. Ils peuvent bien changer le titre et renuméroter comme ils veulent, tant que ce niveau de qualité est maintenu, j’en serai.

Pour voir : click
Pour acheter : click

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>