Ballistic

Le pitch : Un réparateur de climatisation qui voudrait devenir un grand criminel compte pour cela sur son flingue aussi bavard que dévastateur.

L’avis : Difficile de ne pas comparer d’entrée de jeu Ballistic et Transmetropolitan pour leurs univers futuristes déjantés mis en scène par Darrick Robertson. C’est d’ailleurs le point fort de l’ouvrage. A ça, il faut ajouter quelques bons passages, plutôt drôles ou au moins plutôt bien pensés. Pour le reste, c’est un peu écrit comme du Grant Morrison en petite forme. C’est franchement confus par moment et ça n’a pas toujours l’impact voulu. Au final, ça se lit sans déplaisir, mais ça n’a rien d’indispensable.

Pour voir : click
Pour acheter : click

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>