Black Summer

L’histoire : John Horus, le membre le plus puissant de l’équipe de surhommes connue sous le nom de Seven Guns, s’introduit à la Maison Blanche et massacre le Président des Etats-Unis, ainsi que plusieurs membres de son entourage. Il prend alors la parole à l’antenne et explique au peuple américain que la guerre en Irak, motivée par l’appât du gain, représente un crime et une injustice qui nécessitait une intervention radicale. Il appelle à de nouvelles élections et à une prise de conscience collective. Cet évènement force ses anciens coéquipiers à prendre partie pour ou contre l’armée, bien décidée à réagir pour la défense des institutions.

L’avis : Warren Ellis continue d’explorer avec Black Summer un de ses thèmes de prédilection : si vous étiez surpuissant dans un monde où peu de choses peuvent vous résister, quel degré d’interventionnisme adopteriez-vous ? La question a déjà été abordée dans The Authority par Ellis, puis par Ed Brubaker. Rien de fondamentalement nouveau donc, si ce n’est que la prise de position de John Horus est nettement plus radicale et qu’elle s’inscrit dans un contexte politique clairement défini, celui de l’admnistration Bush. L’autre différence, c’est qu’on est chez Avatar, le paradis de l’ultra-violence, et cet ouvrage n’échappe pas à la règle. Juan Jose Ryp s’en donne d’ailleurs à cœur joie dans un registre trash ultra-détaillé à la Geof Darrow dans Hard Boiled. Dans le genre, c’est très réussi, surtout que le dessin a de réelle qualités dynamiques. Les scènes de combats, et il en a beaucoup, dépotent pas mal. En revanche, Ryp atteint vite ses limites lors des scènes plus bavardes. Les postures et expressions de ses personnages manquent parfois de subtilité, à tel point que le graphisme semble décalé par rapport au discours. Malgré tout, Black Summer est un habile mélange d’action musclée et d’ambivalence morale que j’ai pris plaisir à lire.

Pour voir : click
Pour acheter : click

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>