Brit tome 1 : Baroudeur

Chronique post-estivale express : Une fois n’est pas coutume, j’ai lu un peu de VF, en l’occurrence la traduction du premier tome de Brit, gagnée sur le forum de Superpouvoir.com. Un grand merci à eux au passage. Je m’attendais à un équivalent d’Invincible, version vieux roublard, et je n’ai pas été surpris. La comparaison avec Invincible ne s’arrête pas là, puisque j’ai retrouvé dans Brit à la fois les qualités qui m’ont fait apprécier cette série au début et les défauts qui ont fait que je m’en suis lassé. Les qualités, un récit léger, dynamique et plutôt drôle se retrouvent plutôt dans les deux premiers chapitres. Il se trouve que ce sont ceux dessiné par Tony Moore, un Tony Moore des débuts qui a progressé depuis, certes, mais qui montre déjà de sacrés qualités dynamiques. Les défauts, une narration mal construite et un scénario bancal et ennuyeux concerne plutôt le troisième chapitre. La scène de dépression finale est même particulièrement nulle. Côté dessin, Cliff Rathburn prend le relai et fait du Ryan Ottley (dessinateur d’Invincible), en moins bien. Bref, tout ça ne casse pas des briques, mais a le mérite d’être divertissant pendant les deux tiers de l’ouvrage. Pour une lecture de vacances, ça allait bien, mais je ne donnerai évidemment pas suite.

Pour voir : click
Pour acheter : click

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>