Chronicles of Wormwood: The Last Enemy

L’histoire : Wormwood essaie de retrouver les faveurs de sa copine et se sent prêt à rentrer dans le rang pour ça. Il ne cèdera plus à la tentation des secrétaires pulpeuses et n’abusera plus de ses pouvoirs magiques. Le pape Jacko, lui, est toujours aussi pervers, mais meurt à petit feu du SIDA. La seule solution qu’il a trouvé pour s’en sortir : envoyer Brother One, l’eunuch tueur, à la recherche de Jésus, alias Jay le pote de Wormwood, pour lui soutirer un petit miracle.

L’avis : Comment prendre un vrai succès qui se suffisait parfaitement à lui-même et tout gâcher par une suite aussi mauvaise qu’inutile ? Lorsque j’ai vu qu’Avatar proposait cette courte suite (48 pages) aux Chronicles of Wormwood, je me suis dit que Garth Ennis avait encore quelque chose à dire avec les personnages et qu’il fallait que ça sorte. Très bien ! Pourquoi pas ? J’en redemande, moi, du Garth Ennis de cette qualité ! Et bien non, pas du tout. A lire le résultat, on dirait plutôt qu’il avait encore dans les tiroirs 2 ou 3 idées trop mauvaises pour être incluses dans la série d’origine et qu’il a finalement décidé d’en faire un scénario. La love story est banale et plutôt moralisatrice. La partie avec l’Eunuch est crade et inintéressante. Point de vue dessin, Rob Steen veut ressembler à Jacen Burrows, mais nous sert un plat bien fade. Bref, un désastre qu’on va vite oublier pour rester sur la bonne impression de départ.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>