Daredevil: Hell To Pay vol. 2

L’histoire : Daredevil poursuit Mr Fear, lequel joue de ses agents chimiques pour manipuler les proches de Matt Murdock, en particulier Milla, sa femme, poussée au bord de la folie.

L’avis : L’ouvrage s’inscrit dans la ligne droite du tome précédent. Le premier épisode est le n°100 de la série régulière. Qui dit numéro anniversaire dit numéro spécial. Cette fois, cela prend la forme d’un épisode rallongé où sont invités quelques grands noms associés à Daredevil (Colan, Romita Sr, Sienkiewicz, etc.). Franchement, leurs contributions ne donnent pas vraiment de raisons de s’enflammer. Cela dit, Ed Brubaker arrive plutôt bien à les insérer dans son scénario. Exercice de style réussi donc. La suite est prise en charge par Michael Lark et Paul Azaceta. Le duo fonctionne parfaitement bien et j’aurais bien du mal à distinguer qui a fait quoi tellement l’ensemble est homogène. Le très bon travail d’encrage de Stefano Gaudiano aide probablement beaucoup. Le scénario met en scène Daredevil à la poursuite de Mr Fear, le premier ayant toujours un temps de retard sur le second. Le sentiment d’impuissance qui s’en dégage, auquel s’ajoute la souffrance de Milla, instille un malaise digne des meilleurs romans noirs. Je ne crois pas gâcher le suspense est disant que tout finit très mal. Si vous aimez les héros qui gagnent toujours à la fin (tadadadadada, Starsky et… pardon !), vous risquez donc de sortir totalement déprimé de cette expérience de lecture. En revanche, si vous savez apprécier les qualités de narrateurs des auteurs, vous allez vous régaler, tout comme moi.

Pour voir : plusieurs pages du n° 100
Pour acheter : les deux tomes de l’histoire

2 réflexions au sujet de « Daredevil: Hell To Pay vol. 2 »

  1. Ca se termine là ou bien il y aura une suite ? Depuis longtemps j’ai envie de m’acheter un peu de Daredevil avec Brubaker aux commandes, mais pas une série trop longue…

  2. Chaque arc fait une histoire plus ou moins complète qui peut s’apprécier seule, mais ça reste une série régulière. Il y a donc forcément des références à l’arc précédent, voire quelques germes plantés pour la suite. Si tu veux commencer le DD par Brubaker, autant démarrer avec The Devil inside and out (2 tomes également). Ensuite, tu te feras Hell to pay si tu es mordu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>