Ex Machina vol. 6: Power Down

L’histoire : L’arrivée d’un étrange barbu en scaphandre provoque une massive coupure d’électricité à New York. Mitchell Hundred doit donc gérer la crise en tant que maire de la ville, mais également sur un plan plus personnel. En effet, il semble que l’énergumène électrovore a des liens avec la source des pouvoirs de notre héros.

L’avis : Pas de réelle dimension politique pour ce nouveau chapitre dans l’histoire de l’ex-superhéros devenu maire de New York, contrairement aux précédents (dépénalisation des drogues, mariage homosexuel, etc.). L’intrigue tourne essentiel- lement autour du nouveau venu par qui pourrait arriver des réponses quant à la nature des pouvoirs de Mitchell. La série perd donc (temporairement) de son originalité, mais je dois bien dire que ça n’a pas gâché mon plaisir. Ca reste du BKV, avec le talent de conteur qu’on lui connait. Côté dessin, il y a toujours un petit côté roman photo qui me chiffonne, avec ses poses un peu statiques, propres à l’utilisation à outrance de la référence photo. Mais il faut bien dire que Tony Harris fait ça avec beaucoup de talent, et aussi beaucoup de constance. Pas le moindre signe de baisse de régime depuis le début de la série, et pourtant il y a à l’évidence une sacrée dose de boulot pour chaque épisode, vu le soin apporté à l’encrage. La réussite tient surement dans le plaisir qu’on les auteurs à collaborer. Le bonus du TPB, qui montre les coulisses de la réalisation du comics, donne clairement cette impression en tout cas.

Pour voir : click
Pour acheter : click

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>