Freakangels vol. 4

L’histoire : Comment les Freakangels déclenchèrent l’apocalypse six ans auparavant et comment ils doivent gérer ceux qui parmi eux refusent de respecter les règles qu’ils se sont fixées.

L’avis : Warren Ellis nous avait laissé sur un double cliffhanger à la fin du tome 3. Plutôt que d’y faire suite, il prend le lecteur à contre-pied, puisque le premier tiers de ce nouvel opus se déroule dans le passé. En même temps, pas de frustration à avoir dans la mesure où c’est l’occasion d’en apprendre un peu plus sur les circonstances qui ont poussés les personnages à commettre l’irréparable. On voit aussi mieux l’influence que les uns et les autres ont eu sur le cours des évènements. Tout ça permet de mieux mettre en perspective ce qui se déroule dans le présent. Celui-ci, comme le passé d’ailleurs, s’avère riche en action, ce qui explique en partie que je n’ai pas réussi à poser le bouquin avant de l’avoir terminé. Une narration décompressée, mais efficace, et des dialogues sans bavure ont pas mal aidé aussi. Quant à Paul Duffield, il est d’une constance remarquable, ce qui procure une réelle homogénéité à la série depuis son commencement. Bref, Freakangels continue d’être une des meilleures séries régulière du moment. On peut juste lui reprocher de trop vite se lire, mais est-ce vraiment un reproche ?

Pour voir : le webcomics
Pour acheter : click

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>