Freakangels vol. 5

L’histoire : Les Freakangels découvrent et expérimentent une caractéristique insoupçonnée de leur pouvoir.

L’avis : Le tome précédent se terminait sur un coup de théâtre autour duquel l’essentiel du volume 5 tourne. Cette découverte va donner l’occasion à Warren Ellis d’orienter la série, qui jusqu’ici était plutôt terre-à-terre malgré sa nature fantastique, vers un délire plus conceptuel sur la nature des pouvoirs des douze Freakangels. Ça donne quelques scènes assez barrées, à la limite du trip hallucinogène. Dans l’ensemble, j’ai trouvé ça plutôt intriguant sans être totalement passionnant. A côté de ça, on a le droit à une dose d’humour supplémentaire qui passe souvent par des répliques sous forme de vannes à caractère sexuel. Certaines ont fait mouche chez moi, d’autres moins, et j’ai trouvé que Warren Ellis avait eu la main un peu lourde parfois. Côté dessin, Paul Duffield maintient le cap avec succès. Mon impression finale est qu’il ne s’agit pas du meilleur tome de la série, c’est certain, mais que Freakangels reste une valeur sûre.

Pour voir : le webcomics
Pour acheter : click

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>