Hard Time: 50 to Life & Sixteen

Le pitch : Avec son pote, Ethan, 15 ans, veut donner une leçon aux gars de son bahut qui le respectent pas. Ce qui ne devait être qu’un coup d’éclat dérape, avec morts et blessés à la clé. Condamné à 50 ans de prison, l’adolescent se voit enfermé, mais il découvre en même temps que son esprit peut s’évader de son corps en sommeil.

L’avis : Hard Time, c’est l’histoire d’une série de grande qualité injustement boudée par les lecteurs. C’est aussi l’histoire d’une aberration de la politique éditoriale de DC. Le premier recueil, 50 to Life, est sorti en 2004, mais n’a as eu de suite. Jusqu’ici rien de vraiment anormal, puisqu’on imagine que l’opération n’aurait pas été rentable. Mais alors pourquoi donc sortir ce volume 2 huit ans plus tard, soit quatre ans après la mort du scénariste, sans même rééditer le tome 1 ? Mystère, mais ce n’est pas moi qui vais me plaindre, car j’avais très envie de lire la suite.

Et quel plaisir j’ai eu à relire 50 to Life puis à enchainer avec Sixteen ! Hard Time, c’est la rencontre heureuse entre un récit carcéral, avec sa dose de de claustrophobie, de violence, et de tension entre gangs communautaires, et un récit fantastique qui dévoile progressivement la nature des pouvoirs d’extra-corporéalité d’Ethan. Steve Gerber maitrise son sujet, avec une narration bien rythmée, des dialogues crédibles et une galerie de personnages bien campés. Quant à Brian Hurtt, il livre un travail de grande qualité, toujours très régulier, égal à ce qu’il a pu faire sur Queen & Country, The Damned ou The Sixth Gun.

Le dernier épisode de Sixteen m’a laissé penser que Steve Gerber accélérait le rythme du récit pour conclure son histoire, mais, à ma grande surprise, il a ouvert de nombreuses portes pour la suite. En même temps, la dernière page se conclut par un « What a shame » que j’ai interprété comme l’expression d’un regret de l’auteur de ne pouvoir continuer. Peut-être le sort de la série était-il incertain à l’époque. Quoi qu’il en soit, il se trouve que Hard Time a bel et bien eu une suite quelques mois plus tard, avant d’être définitivement annulée sept épisodes plus tard. Tout ce que j’espère maintenant, c’est que les gens de DC vont être cohérents et publier un troisième recueil. Toujours rien d’annoncé, ce qui n’est pas bon signe. Si rien ne vient, ce ne sera pas quel dommage, mais quel honte pour eux.

Pour voir : click
Pour acheter : le volume 1 et volume 2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>