Madame Xanadu vol. 1: Disenchanted

L’histoire : De la chute de Camelot aux Etats-Unis des années 30 en passant par la cour de Kublai Khan ou encore Paris en pleine révolution, le sort de Madame Xanadu est intimement lié à l’énigmatique Phantom Stranger.

L’avis : Cette série avait sur le papier deux bons arguments pour me plaire : Matt Wagner, un scénariste qui, dans ses meilleurs moments, m’a donné de fabuleux moments de lecture et Amy Reeder Hadley, une nouvelle venue dont les planches aperçues sur internet (cf. lien plus bas) m’avaient complètement enthousiasmé. Malheureusement, j’ai été plutôt déçu.

Côté dessin, rien à redire ou presque. Tout au plus peut-on regretter certaines planches moins réussies que les autres, mais pour l’essentiel, c’est élégant, précis, expressif et bien composé. Je ne sais pas quelle est la marge de progression de cette artiste, mais elle place d’entrée la barre très haut, c’est certain.

Non, la déception vient essentiellement du scénario. Il faut dire que je ne suis pas particulièrement fan de ces récits qui touchent à la destinée et au caractère inéluctable des évènements, surtout quand les personnages s’escriment à éviter le pire mais restent impuissants quelles que soient leurs actions. Ça a tendance à générer chez moi autant de frustration que chez les personnages. Le problème est ici d’autant plus criant qu’il est répétitif. Chacune des cinq époques se résume globalement à la même histoire : Madame Xanadu se fait manipuler ou cherche à lutter contre l’influence du Phantom Stranger, mais finit toujours par être le dindon de la farce, d’une manière ou d’une autre. Ça la révolte, ce qui donne lieu à plusieurs échanges assez répétitifs entre les deux protagonistes.

Franchement, je me suis ennuyé pendant une bonne partie de la lecture. Seuls quelques bons moments et des dessins plaisants font que l’impression globale reste relativement positive. A noter que la série a été nominée pour plusieurs Eisner Awards, ce qui suggère que mon opinion est loin d’être partagée par tous. En tout cas, au final, je pensais bien ne pas continuer la série, mais je crois que je vais lui donner encore une chance. En effet, l’ouvrage se termine en laissant penser que le Phantom Stranger va disparaître du circuit, laissant place à des aventures peut-être un peu plus diversifiées. De plus, le trop rare Michael Kaluta prend en charge l’arc suivant, et ça se refuse difficilement.

Pour voir : click
Pour acheter : click

5 réflexions au sujet de « Madame Xanadu vol. 1: Disenchanted »

  1. Hello Franck !

    Madame Xanadu est un personnage que j’aime bien, malgré son nom bizarre et son côté troisième couteau dans l’univers DC.

    Sa version 1982 est de toute beauté et là, elle bénéficie encore de l’apport de Matt Wagner.

    Bon article, comme toujours.

  2. Bien, une fois de plus, avis similaire, même si à la moitié du bouquin (à partir du London de Jack l’éventreur)l’intérêt est un peu plus présent, néanmoins, en effet rien de très original, pas sur que la suite (si suite il y a) soit mieux.
    Coté dessin rien a redire en effet, on voit que l’on est chez Vertigo puisque l’on aperçoit même un bout de seins par ci par là. Bref, pas un chef d’œuvre.

  3. Non, pas un chef d’oeuvre. D’ailleurs, comme je suis en période de réduction d’achat (trop de comics en retard se sont accumulés), il est fort probable que je n’investirai pas dans le vol. 2, contrairement à ce que j’ai écrit plus haut. Tant pis pour Kaluta.

  4. ah, ca m’intéresse, parce que je suis également en grooos retard de lecture (quasiment 200 bouquins un truc de fou), mais j’arrive pas a arrêter d’acheter) t’a quoi en retard? Tes prochains achats alors du coup?

  5. J’ai une trentaine de TPB en retard et ça me parait déjà énorme. Je ne vais pas te faire la liste, trop long. En revanche, je t’envoie ma liste d’achat futur par mail, si ça t’intéresse. ;)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>