Marvel Zombies

L’histoire : Dans un monde parallèle à l’univers Marvel, un virus a transformé tous les super-héros en zombies. Leur appétit s’étant avéré à la hauteur de leurs pouvoirs, ils se retrouvèrent vite en manque de chair fraiche. L’arrivée du Silver Surfer, hérault de Galactus, leur remet l’eau à la bouche.

L’avis : Autant Robert Kirkman nous livre avec The Walking Dead une variation sérieuse et chargée en émotion sur le thème des zombies, autant il s’est gravement lâché dans le registre gore rigolo avec Marvel Zombies. L’histoire part d’un concept aussi léger que crétin et va jusqu’au bout de l’irrévérence. Voir nos soit-disant héros dévorer tous ce qui leur tombe sous la main sans le moindre scrupule est assez décontenançant au premier abord, mais on s’habitue vite. Les voir se faire étriper, amputer, décapiter ou autre joyeusetés du genre est souvent franchement drôle. A part ça, et bien, pas grand chose. Pour tout dire, le scénario ne va pas chercher bien loin. C’est du comics pop-corn qui se consomme comme une friandise rendue bien collante par l’hémoglobine. En soit, c’est tout à fait satisfaisant, même si on peut regretter que Kirkman n’ait pas du tout cherché à exploiter la personnalité de ses personnages. En effet, les Marvel Zombies ne sont pas décérébrés. Ils ont gardé toute leur intelligence, à défaut de leurs valeurs morales, définitivement remplacées par une faim irrépressible. On aurait donc pu s’attendre à retrouver des traits de caractères typiques de chaque personnage : l’humour de Spider-Man, le côté urbain de Luke Cage, que sais-je encore? Ce n’est pas le cas. La plupart des zombies sont totalement interchangeables et ne se distinguent que par les costumes qu’ils portent. Sean Philips fait du bon boulot au dessin, comme à son habitude. Il n’est clairement pas aussi affuté que dans son registre de prédilection, le polar, mais la narration est solide et il n’a pas failli à mettre en scène les aspects les plus gores. Contrat rempli, donc. Bref, tout ça est plutôt marrant, mais on ne peut plus superficiel. Malgré tout, l’histoire se termine par une pirouette bien pensée. Personnellement, je trouve qu’elle conclue bien l’affaire et je ne remettrai pas le couvert pour Marvel Zombies 2, d’autant que les quelques échos que j’ai eu s’accordent pour dire que la suite est moins bonne que l’original.

Pour voir : click
Pour acheter : click

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>