Shadoweyes vol. 1

L’histoire : Scout est une jeune adolescente ayant des velléités de vigilantisme dans une cité où il ne fait pas bon vivre. Sa première intervention pour interrompre une agression se solde pour elle par une brique sur la tête, ce qui la rend inconsciente. A son réveil, elle découvre qu’elle est capable de se transformer en une créature aussi agile que résistante.

L’avis : Après avoir pu apprécier l’originalité du style de Ross Campbell sur Wet Moon, The Abandoned et, plus récemment, dans les pages de House of Mystery, j’étais très curieux de le voir opérer dans le registre du super-héros underground. Malheureusement, je n’ai pas vraiment été convaincu du résultat. Graphiquement, c’est toujours aussi intéressant. L’approche originale qu’à Campbell de l’anatomie et des expressions faciales donne à ses personnages une vrai personnalité. J’ai également bien apprécié le contexte urbain assez désespérant que représente la cité imaginaire de Dranac. Côté scénario, l’impression est beaucoup plus mitigée. La narration est très inégale, plutôt mal équilibrée, et j’ai eu bien du mal à rester plonger dans l’histoire. De plus, les adolescents, qui constituent l’essentiel des personnages, ont eu une tendance certaine à m’exaspérer, que ce soit le caractère peu rationnel de Scout ou l’exubérance de celle qui devient son amie au fil de l’histoire. Au final, j’ai tourné la dernière page sans aucune envie de lire la suite. On aurait pu terminer 2010 de meilleure façon.

Pour voir : click
Pour acheter : click

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>