Swamp Thing vol. 1: Raise Them Bones

Le pitch : Alec Holland, fraichement ressuscité, aimerait oublier la créature qu’il a été pendant des années. Mais c’est sans compter sans les forces de la nature, verte et noire, qui n’en n’ont pas fini avec lui.

L’avis : Le hasard a fait que j’ai reçu à peu près en même temps la réédition du tome 2 de Saga of the Swamp Thing et le premier tome de la nouvelle mouture du personnage proposée par DC. Voilà donc une très bonne occasion de faire une lecture comparée des deux approches. Ce qu’on peut tout d’avoir dire en substance, c’est que Scott Snyder s’inscrit dans la ligne droite du classique d’Alan Moore, mais avec une approche de l’écriture radicalement différente. On retrouve les mêmes personnages ou leurs variations (Alec en chair et en os, Abby version rock’n'roll, le petit frère Arcane plutôt que l’oncle). On se laisse également envahir par la même atmosphère d’horreur teintée de métaphysique. A part ça, rien à voir. Là où Alan Moore s’épanchait longuement dans une prose ciselée mais parfois indigeste, Scott Snyder passe essentiellement par les dialogues et l’horreur graphique. Autant vous dire que ça se lit beaucoup plus vite. Et ça se lit très bien. L’écriture précise et efficace de l’auteur permet de bien mettre en place les concepts centraux de sa relecture du mythe Swamp Thing tout en faisant avancer l’intrigue rapidement.

Le succès de l’ouvrage tient aussi largement à la prestation de Yanick Paquette au dessin, vraiment très inspiré. Là aussi, gros contraste avec le travail de Bissette et collaborateurs sur le Swamp Thing d’Alan Moore. C’est résolument plus moderne dans le trait et la composition. Cela dit, tout comme Bissette, Paquette expérimente beaucoup avec des mises en page complexes et osées. Le sens de lecture n’est parfois pas évident, il faut le dire, et ça ralentit le rythme de la narration, mais c’est peut-être l’effet recherché et, quoi qu’il en soit, c’est sacrément joli à regarder. A noter également que Marco Rudy, qui n’intervient que sur un épisode pour soulager Paquette, ne démérite pas du tout.

Bref, je trouve ce reboot de Swamp Thing très réussi. On est clairement dans la même veine que le nouvel Animal Man et c’est fort logiquement que les deux histoires vont se rejoindre bientôt. Comptez sur moi pour vous en parler d’ici quelques mois.

Pour voir : click
Pour acheter : en VO ou en VF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>