The Boys vol. 11: Over the Hill with the Swords of a Thousand Men

Le pitch : Un accident impliquant le président des Etats-Unis fait exploser la cocote-minute contenant le Homelander, Vougth American et les Boys.

L’avis : Puisqu’il s’agit de l’avant-dernier tome de The Boys, je m’attendais à ce que les éléments de la conclusion se mettent en place, mais pas à ce que ça aille si vite. En effet, si le tome démarre plutôt doucement avec Garth Ennis qui continue à développer les intrigues secondaires (la famille de Mother’s Milk, le couple Hughie-Starlight, etc), le fameux accident présidentiel que j’évoquais plus haut fait basculer le récit vers la résolution de l’affrontement entre Butcher et Homelander, avec Vougth American au milieu. Avec un suspense maitrisé, Garth Ennis fait efficacement monter la pression et nous réserve une surprise de taille. Le tout se conclut dans un déluge de violence. Je suis resté pantois devant le « The end » de la dernière case, qui aurait très bien pu être un point final à la série, en effet, sauf que Butcher nous réserve visiblement encore des surprises. J’avoue être très curieux de ce que va donner la seconde partie de cette conclusion en deux temps. Côté dessin, Russ Braun est aux manettes sur l’essentiel du tome et, sans être extraordinaire, c’est tout-à-fait plaisant. Malheureusement, sur le dernier épisode, il a dû appeler à la rescousse John McCrea, lui même assisté de Keith Burns, et certaines planches sentent gravement l’urgence, ce qui vient un peu gâcher la conclusion. Cela dit, vivement la suite.

Pour voir : click
Pour acheter : click

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>