The Sixth Gun vol. 6: Ghost Dance

Le pitch : L’esprit de Becky navigue entre différentes réalités, passées ou potentielles.

L’avis : Ce nouvel opus de The Sixth Gun fait la part belle à Becky que l’ont suit d’époque en époque, puis de réalité en réalité alternative. Au fil de l’intrigue, le personnage évolue et on ne s’ennuie pas une seule seconde, d’autant que le contexte change du tout au tout à chaque épisode. Les autres personnages sont renvoyés au second plan et, pour la peine, la lecture est moins intéressante en ce qui les concerne. Côté dessin, Brian Hurtt est égal à lui-même. Son trait est relativement classique, sans effet de style, mais toujours aussi précis et efficace sur le plan narratif. De façon générale, cette série est remarquable de constance. Ce n’est pas à proprement parlé une de mes séries favorites, dans la mesure où elle ne me transporte pas plus que ça, mais les auteurs savent raconter une histoire et se complètent admirablement bien. C’est donc une œuvre d’une solidité à toute épreuve que je suis bien décidé à suivre jusqu’au bout.

Pour voir : click
Pour acheter : click

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>