Uncanny X-Force vol. 2: Deathlok Nation

Le pitch : Tout d’abord, X-Force affronte Lady Deathstrike et sa bande de Reavers, et ça charcle ! Puis, X-Force s’allie à Deathlok pour affronter une bande de super-cyborgs venus du futur, et ça charcle !

L’avis : Après une entame encourageante, j’avais un petit peu peur que X-Force marque le pas, ne serait-ce que parce que Jerome Opeña quittait déjà le navire. Or, pas du tout. Déjà, côté scénario, Remender rebondit bien sur la fin choc du volume précédent. Chaque personnage a ses états d’âme au regard de ce qui a été commis, chacun à sa façon. Ca ne les empêche pas de maintenir cette position très radicale de X-Men tueurs, notamment lorsqu’ils affrontent les Reavers. Ça tabasse, et Remender est clairement dans son élément dans ce registre. Mon seul bémol concerne, comme pour le tome précédent, quelques traits d’humour déplacés, notamment lorsque Fantomex balance une ou deux vannes alors qu’il vient de subir un évènement qui aurait dû mettre son moral à terre. Concernant mes craintes quant au départ d’Opeña, j’ai été agréablement surpris. Rafael Albuquerque pour le premier épisode et Esad Ribic pour le reste font du très bon boulot et savent retranscrire, chacun dans son style, la nervosité des scripts de Remender. Bref, je ne me suis pas ennuyé une seule seconde et je m’apprête avec grand plaisir à attaquer la suite. A très bientôt donc pour la critique du volume 3.

Pour voir : click
Pour acheter : click

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>