X-Factor vol. 3: Many Lives of Madrox

L’histoire : Une séance de thérapie avec Doc Samson nous en apprend un peu plus sur l’état mental des membres de X-Factor. Madrox, en particulier, en sort avec la conviction qu’il lui faut partir à la recherche de ses doubles laissés à l’abandon depuis trop longtemps, afin de recomposer sa personnalité fractionnée. Il commence par celui qui est devenu agent du SHIELD, puis passe à celui qu’il a envoyé étudier la religion. Une surprise de taille l’attend. Pendant ce temps, Monet et Syrin vont faire du shopping à Paris. Elles tombent sur un lynchage d’ex-mutants. Quicksilver, de son côté, semble toujours jouer un jeu bien trouble.

L’avis : Bon troisième volume de ce qui est la meilleure série X du moment. Le premier chapitre plaira forcément aux vieux de la vieille comme moi. Il y a 15 ans environ, Peter David, déjà scénariste de la série dans sa version de l’époque, avait pondu un très bon numéro où il passait à la moulinette psychanalytique chacun des membres de l’équipe. Il nous refait le coup ici dans un épisode intitulé Re-X-Aminations. Le clin d’œil est sympathique. On reconnaît dans cet épisode comme les suivants la patte de Peter David, faite de dialogues souvent drôles et brillamment écrits. J’avoue avoir très peu d’intérêt pour les éléments du scénario qui tournent autour des conséquences de Decimation M (une série « évènement » que je n’ai pas lue et par laquelle la plupart des mutants du monde Marvel ont perdu leurs pouvoirs). En revanche, tout le reste se lit vraiment très bien. L’épisode où Madrox retrouve son double devenu prêtre est particulièrement réussi. Côté dessin, j’ai parfois quelques soucis avec les visages de Pablo Raimondi. Il y a un certain manque de constance dans les traits des personnages qui me dérange par moment. L’encrage, un peu épais, pourrait également être amélioré, il me semble. Cela dit, Raimondi nous offre globalement une belle prestation, en montrant de réelles qualités techniques. Il a même quelques moments brillants, tant dans les scènes d’action que dans les instants « émotion ». Ce n’est pas mon dessinateur préféré, loin de là, mais je ne verrais aucun inconvénient à le voir officier sur cette série encore bien longtemps.

Pour voir : click
Pour acheter : click

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>